Press Releases

Les voix des ingénieurs derrière au transpalette Yale récompensé pour son ergonomie

 Lien permanent   Toutes les contributions

"Je tire une grande satisfaction à l'idée de savoir que je facilite la tâche à d'autres", s'enthousiasme Malcolm Cole, Engineering Manager chez Yale Europe Materials Handling.

F107 - Voice of the Engineers - Content ImageEn mars 2017, lors de la cérémonie des FLTA Awards for Excellence, Yale® a eu le plaisir de se voir remettre le prix de l'ergonomie pour son transpalette à conducteur porté de la série MPT. Pour toutes les personnes impliquées dans le projet, ce moment a été l'aboutissement d'années de recherche et de développement axées sur un seul et même objectif : imaginer le meilleur chariot possible pour les clients.

Concevoir et assembler ce chariot qui a remporté tous les suffrages a nécessité le savoir-faire d'une équipe équilibrée et expérimentée, encadrée pour l'occasion par Mark Stent, Engineering Concept Centre Operations Director, commanditaire du projet. Avec Matthew Wiacek, Senior Project Engineer  responsable du projet, ils cumulent à eux deux près de 50 années d'expérience dans le secteur de la manutention. Ensemble, ils ont chapeauté un vaste processus de conception et de construction en travaillant en relation avec Alex Manning, Mechanical Engineer, et Andrew White, Project Engineer, membres de l'équipe de développement chargée de donner vie aux plans du transpalette à conducteur porté, mais aussi avec Malcolm Cole, Engineering Manager, responsable des essais et de la validation du projet à chaque stade de développement.

"Nous avons lancé le projet en 2012. C'est donc probablement début 2014 que nous avons commencé à en parler, de manière à impliquer une équipe plus large dans la conception originale du chariot : des spécialistes des ventes, de l'industrie et des experts en solutions, ainsi que des concessionnaires", explique Matthew Wiacek. "Nous avons demandé les avis des clients et des utilisateurs des chariots afin de bien comprendre leurs besoins. Nous avons utilisé ces informations pour produire un prototype A. C'est avec cette première version concrète du chariot, qui fonctionnait réellement, que nous sommes revenus vers les clients pour confirmer avec eux que nous avions bien interprété leurs besoins. En 2014, nous avons concentré notre attention sur la production et le développement de ce concept afin d'en valider la fiabilité avant de construire un prototype B, prêt pour la production, en 2015." 

L'ergonomie avant tout

Ces dernières années, une attention de plus en plus grande a été portée à la productivité des employés, mais aussi à leur santé et leur bien-être. De fait, l'ergonomie continue de jouer un rôle encore plus important dans le secteur de la logistique. Rien d'étonnant, donc, à ce que les commentaires des clients aient constitué la pierre angulaire de tout le projet de ce transpalette à conducteur porté de la série MPT, depuis le stade initial du processus de conception jusqu'aux essais finaux des prototypes.

"Nous avons multiplié les visites chez divers clients, non seulement pour nous entretenir avec eux, mais aussi pour observer leurs opérations et voir précisément comment ils utilisaient leurs chariots", souligne Mark Stent. "Plutôt que de faire simplement ce que tout le monde fait, nous voulions vraiment comprendre quelle était la finalité recherchée."

"Nous avons testé et validé chaque élément, en faisant évoluer le chariot pour évaluer chacun de ses aspects", ajoute Malcolm Cole. "Nous avons mandaté des opérateurs de chariots élévateurs qui l'ont testé dans divers environnements en effectuant toute une série de tâches que nous avons observées sur les sites des clients. Ils nous ont transmis des retours d'expérience précieux sur lesquels nous nous sommes appuyés."

S'il est important d'intégrer autant de retours d'expérience des clients dans le processus de développement, c'est parce que ces retours permettent à Yale de garantir les équipements les plus ergonomiques qui soient et de rester au premier plan sur un marché de plus en plus concurrentiel. 

Comme le dit Mark Stent, "on aime autant commencer avec le client et une page blanche. On peut travailler à partir d'arguments de vente exclusifs et de caractéristiques différentes de celles de nos concurrents.  Ce sont donc les aspirations des clients qui nous ont guidés."

Ces recherches approfondies sur les besoins des clients transparaissent clairement au travers de la conception finale du transpalette à conducteur portée. Conçue en ayant à l'esprit la notion de productivité pour le client, cette série de transpalettes à conducteur porté de Yale permet aux opérateurs de toutes statures de trouver leur position de confort pour effectuer leurs opérations. Un siège adaptatif leur permet de choisir, d'un simple appui sur un bouton, une position assise, bassin en appui ou debout, leur offrant une totale liberté de mouvement, pour des transferts sur courtes ou longues distances.

Un regard tourné vers l'avenir

Après le succès rencontré aux FLTA Awards, Yale continue de porter un regard attentif sur ce qui se profile en matière d'ergonomie dans l'univers de la manutention. En observant son propre environnement de travail et en recherchant des éléments d'informations sur les activés de ses clients, Yale cherche à améliorer sa future démarche de conception, de développement, d'essai et de validation, aussi bien pour ses nouveaux produits que pour les adaptations de ses équipements existants.  

Yale reste en veille sur les futures tendances, sachant que l'ergonomie sera au cœur des besoins des clients. 

"La nouvelle génération d'opérateurs a grandi avec le smartphone. Ils attendent des réponses instantanées, ils veulent que les choses marchent sans qu'ils aient à y penser", observe Mark Stent. "Tout est à écran tactile et d'une connectivité simple. Ils pensent que tout doit être possible."

"L'aspect sur mesure des produits va également prendre de l'ampleur. Les gens peuvent désormais commander exactement ce qu'ils veulent. Ils ne se contentent plus de commander un équipement générique. Si vous commandez une voiture, vous pouvez choisir parmi les innombrables configurations possibles de cette voiture. Si vous faites vos courses en ligne, il y a de nombreux produits que vous pouvez avoir chez vous dès le lendemain. Nous devons donc tenir compte de cette population qui cherche le produit sur mesure répondant spécifiquement à ses besoins."

Matthew Wiacek tourne également son regard vers l'avenir : "Une des tendances les plus marquées en matière d'ergonomie, c'est une certaine forme d'automatisation. Il y a tellement de nouveaux systèmes qui apparaissent sur le marché. Tout le monde travaille avec des solutions qui, d'une manière ou d'une autre, sont automatisées. C'est ce qui se passe actuellement, surtout dans les grandes entreprises, mais d'autres pourraient bientôt leur emboîter le pas. Les personnes qui s'en sortiront le mieux sont celles qui sauront intégrer des solutions automatisées de la manière la plus flexible qui soit." 

Cap sur la productivité

On ne sait pas où l'avenir de l'ergonomie mènera les ingénieurs Yale, mais il y a une chose qui ne variera pas d'un iota : leur volonté de fournir aux clients les solutions les plus productives possibles. On s'en aperçoit clairement en constatant la fierté qu'éprouvent Malcolm Cole et Andrew White en voyant l'impact de leurs conceptions et leurs idées sur les clients qui utilisent leurs produits. 

"J'aime voir une chose qui n'était au départ qu'une simple idée et qui, quelques mois ou quelques années plus tard, est validée par le client, qui s'en sert alors au quotidien sans penser à tout le cheminement qu'il y a eu", explique Malcolm Cole.

Et Andrew White de confirmer : "J'aime explorer de nouveaux concepts, essayer de nouvelles choses et, à la fin, voir l'effet qu'une solution peut avoir sur le travail de quelqu'un. J'aime en voir les répercussions sur une ligne de production ou l'utilisation qui en est faite sur le site d'un client, notamment si elle résout une problématique particulière."

On comprend mieux pourquoi remporter le FLTA Award de l'ergonomie a été un tel encouragement pour celles et ceux qui, chez Yale, s'impliquent tant. Pour reprendre les propos d'Alex Manning : "Ce prix nous donne confiance dans notre vision. Ce prix justifie toutes les décisions que nous avons prises et tous les processus que nous avons mis en œuvre. Il nous donne une raison de nous projeter dans de futurs projets."