Press Releases

Un nouveau modèle de mât qui améliore très visiblement la productivité

 Lien permanent   Toutes les contributions

Une série de mises à niveau a été apportée aux chariots élévateurs à contrepoids Yale. Ces mises à jour visent à assurer à l'opérateur une visibilité exceptionnelle, à favoriser une meilleure productivité et à réduire la maintenance tout en contribuant à un coût d'exploitation plus faible.

Warehouse-Fork-LiftDeux nouveaux modèles de mâts et un tablier positionneur de fourches à déplacement latéral intégré redessiné offrent aux entreprises un certain nombre d'avantages qui contribuent à accroître la productivité, à diminuer la pénibilité pour l'opérateur et à causer moins de dommages aux produits et aux équipements.

Une visibilité à travers le mât améliorée et une plus longue durée de vie Yale a redessiné ses mâts triplex à levée libre totale et duplex à levée libre limitée dans le but d'optimiser la visibilité pour l'opérateur et de prolonger la durée de vie des chariots. Ces mâts redessinés intègrent de nouveaux cheminements des chaînes et des flexibles, qui optimisent la visibilité vers l'avant à travers le mât : l'opérateur peut voir les fourches et dispose d'un champ de vision panoramique de 180 degrés.

Ces modifications de conception contribuent également à accroître la rigidité du mât et la durée de vie des flexibles hydrauliques, à allonger les intervalles de maintenance et à réduire la maintenance et les réparations sur toute la durée de vie du chariot.

Fabriqués avec le souci de ne faire aucun compromis sur la qualité, ces mâts Yale sont toujours robustes et fiables, pour un coût de fonctionnement réduit.

Une productivité accrue

Mat Allen, responsable de la stratégie produits pour les chariots à contrepoids chez NMHG, confie : "Cette visibilité exceptionnelle dont bénéficie l'opérateur grâce à ce nouveau modèle de mât permettra d'augmenter la productivité du chariot et le confort de travail du cariste. Cette visibilité optimisée permet également de limiter les dommages subis par les produits et les équipements.

Par ailleurs, les vitesses de descente du mât ont été augmentées : lors des essais, il a été possible de manipuler deux charges supplémentaires à pleine capacité par heure. Sur une année, cela équivaudrait à plus de 3500 charges, un chiffre qui à lui seul peut avoir une incidence considérable sur les niveaux de productivité de n'importe quelle tâche."

Un nouveau positionneur de fourches à déplacement latéral intégré

Le nouveau positionneur de fourches à déplacement latéral Yale a été conçu pour les chariots élévateurs à contrepoids Yale, et notamment pour les séries de chariots électriques ERP13-15 VC, ERP15-20VT, ERP16-20VF, ERC16-20VA et la série de chariots thermiques GDP/GLP16-20VX.

Il est possible de régler l'écartement des fourches depuis un écartement minimal de 50 mm (ce qui permet d'engager des outils spécialisés, pour des besoins de manipulation de charges normales) jusqu'à une largeur maximale au bord extérieur des fourches de 852 mm (ce qui permet le soutien optimal de charges relativement larges).

Mat Allen en explique les avantages : "Pour l'essentiel, l'avantage principal de ce positionneur de fourches à déplacement latéral Yale est de permettre le réglage de l'écartement des fourches depuis le compartiment opérateur : l'opérateur n'a plus besoin de régler manuellement les fourches en fonction des différentes charges. Pour de nombreuses applications impliquant des charges mixtes, il peut avoir à le faire 50 à 60 fois par jour. En diminuant l'une des tâches physiques que l'opérateur doit exécuter, nous contribuons à réduire la pénibilité. C'est le circuit hydraulique du chariot qui se charge d'accomplir cette tâche à la place de l'opérateur.

"Qui plus est, comme l'utilisation du positionneur de fourches à déplacement latéral intégré n'a aucune incidence sur la capacité du mât, la charge peut être manipulée à la capacité maximum. Résultat : une capacité augmentée de 60 kg par charge par rapport à un accessoire suspendu. Dans le cadre d'une application intensive, cela équivaudrait à manipuler 3,6 tonnes de plus par heure. Sur la base d'un déplacement de 60 charges par heure, on arriverait à 21,6 tonnes par équipe de travail, soit 108 tonnes par semaine !

"En termes d'ergonomie et de productivité, les avantages sont évidents. En outre, la possibilité de commander l'écartement des fourches depuis le poste de conduite offre un gain de temps substantiel dans le cadre d'applications impliquant des charges mixtes, où l'opérateur doit régler les fourches à la main selon les différentes charges, et bien souvent plusieurs fois par équipe de travail. Ces réglages représenteraient facilement deux heures et demie par semaine prises sur le temps de travail de l'opérateur.

Pour de plus amples informations, contactez votre concessionnaire Yale le plus proche ou rendez-vous sur www.yale.com, où vous pourrez utiliser la fonctionnalité Trouver un concessionnaire.