Press Releases

Robotique et automatisation: Yale marque sa différence

 Lien permanent   Toutes les contributions

Yale Robotics - Content ImageTraditionnellement, les équipements de manutention automatisés ont toujours été spécifiques, complexes et inévitablement coûteux, à la fois à acheter et à installer. Une solution qui manque de flexibilité ne peut pas être adaptée dans des environnements de travail nouveaux ou modifiés. Mais aujourd'hui Yale Europe Materials Handling propose de révolutionner ce secteur: une série de chariots robotisés qui ne nécessite aucune infrastructure, qui apporte la fiabilité et la durabilité ayant fait la réputation de Yale® et qui offre l'assistance de son vaste réseau d'après-vente.

Après plus de dix années de recherche et de développement dans les solutions automatisées, la société Yale est ravie d'annoncer le lancement de sa gamme de chariots robotisés: le chariot préparateur de commandes au sol MO25, le tracteur de remorquage MO50-70T et le gerbeur en porte-à-faux MC10-15 équipé de la technologie Balyo.

Offrant la familiarité et la fiabilité de Yale tout en assurant des coûts de fonctionnement réduits et une efficacité accrue, la solution de robotique Yale est idéale pour les clients en quête d'une automatisation abordable.

Sortir du lot

"Pour certains clients, l'automatisation à grande échelle n'est pas viable au regard de leur activité, compte tenu de la nature changeante et de la variété des tâches et des besoins que l'application doit couvrir", explique Ron Farr, Warehouse Solutions Manager chez Yale. "Il y a toutefois des petites opérations répétitives qui peuvent être automatisées pour libérer la main-d’œuvre existante et l'affecter à des tâches à plus grande valeur ajoutée. C'est dans cet esprit que nous avons développé notre offre de robotique, pour fournir aux clients une solution d'automatisation souple et abordable."

La technologie de navigation par géoguidage Balyo, la plus avancée de l'industrie, est au cœur de la solution: elle permet aux chariots robotisés Yale de se démarquer clairement des véhicules autoguidés traditionnels proposés sur le marché. N'ayant besoin d'aucune infrastructure dédiée, les chariots peuvent fonctionner de façon autonome sans fils ni aimants ou réflecteurs.

"Après avoir consulté nos clients, nous nous sommes renducompte qu'un obstacle majeur à l'introduction de la robotique dans les entrepôts et sur les lignes de production était l'installation d'une infrastructure dédiée. Grâce à notre collaboration avec Balyo, nous avons pu mettre au point une gamme de chariots qui s'appuient sur les caractéristiques structurelles existantes pour élaborer leur propre itinéraire, ce qui leur permet de se positionner en toute autonomie et de se déplacer en temps réel. Il n'y a pas besoin d'enterrer des fils dans le sol ni de fixer des réflecteurs sur les murs, ce qui réduit le coût d'installation et supprime quasiment la maintenance structurelle au quotidien. Cette solution est entièrement connectée à l'environnement du client et s'intègre facilement et rapidement dans les processusen place", souligne Ron Farr.

La robotique pour chaque application

Basés sur les chariots manuels existants MO25, MO50-70T et MC10-15, les chariots robotisés Yale conviennent à un large éventail d'applications. Ils peuvent automatiser toute une série de tâches de transport de charges répétitives: l'amenage sur lignes de production, le transport de charges entre postes de travail, la réalisation de boucles d'une tournée du laitier, ou encore le transfert de palettes vides vers un palettiseur.

La détectiond'obstacles intégrée, à la pointe de la technologie, aide les chariots à anticiper et à réagir à leur environnement immédiat, en régulant la vitesse du chariot et en assurant des mouvements tout en douceur efficaces. Et la présence d'un mode manuel et d'un mode automatique permet un fonctionnement efficace à proximité des opérateurs et à proximité des chariots conduits manuellement.

"Cette conception à deux modes signifie que les chariots robotisés Yale peuvent toujours être utilisés manuellement pour la réalisation de tâches non automatisées. Les opérateurs peuvent reprendre le contrôle du chariot d'un simple appui sur un bouton. Aucun équipement séparé n'est donc nécessaire, ce qui donne aux clients de la souplesse pour répondre à des besoins imprévus", explique Ron Farr.

"Nous avons étudié de près la façon dont nous pouvions mettre à la disposition de nos clients une robotique aussi économique et productive que possible. La solution de robotique Yale est applicable aussi bien à un chariot unique qu'à un grand parc et s'adapte parfaitement et rapidement aux exigences de l'application. À l'ère de l'Industrie 4.0, notre gamme de chariots robotisés peut ouvrir l'automatisation à de nombreuses entreprises qui étaient incapables de l'envisager dans d'autres cycles itératifs", conclut Ron Farr.

Pour en savoir plus sur la robotique Yale, rendez-vous sur www.yale.com.