Press Releases

Yale®, le carburant de la réussite de MotoGP™

 Lien permanent   Toutes les contributions

Yale®, le carburant de la réussite de MotoGP™

Yale MotoGP Automotive Hazardous Materials - Content ImageLorsqu'on organise un événement à l'échelle planétaire, tout et tout le monde doit avancer sans faille dans la même direction. Pour Dorna, organisateur du championnat du monde FIM MotoGP™, il est crucial de disposer des bons équipements pour soutenir la logistique sans prendre de retard et s'assurer que les équipes de course sont à même d'offrir un spectacle de qualité aux spectateurs et aux fans du monde entier.

La réussite d'un week-end de course commence par le déchargement des camions de Dorna, qui transportent tous les équipements d'un circuit à l'autre. "Le rangement et l'installation du matériel nécessitent une main-d'œuvre importante", déclare Robert Berenguer, directeur de la logistique du Service des opérations chez Dorna Sports. "Les camions qui transportent tous nos équipements arrivent le dimanche soir ou le lundi matin de la semaine de course. Après cela, tout le monde s'active afin de tout décharger et de mettre en place les infrastructures, avant même que les équipes ou les fans mettent un pied sur le circuit."

En tant que fournisseur attitré de chariots élévateurs de MotoGP™ pour l'année 2017, Yale Europe Materials Handling a fourni au championnat une gamme de chariots élévateurs de diverses capacités de levage, afin de permettre à l'équipe logistique de transporter les équipements exactement où ils devaient se trouver au moment voulu, facilement et en toute sécurité.

Yale relève le défi

Du déplacement des équipements de base des équipes de course, comme les pneumatiques, jusqu'à la manutention du carburant des motos, les chariots élévateurs Yale® ont grandement contribué à la réussite générale des week-ends de course. Pour ajouter encore plus de pression au rôle capital joué par Yale, deux facteurs importants devaient être pris en compte pendant la saison de MotoGP™ : les manifestations consécutives et les courses longues.

Les courses qui s'enchaînent d'une semaine sur l'autre représentent un défi de taille pour Dorna. Tout doit être emballé et expédié vers le circuit de la course suivante en un temps record, avant d'être déchargé à nouveau, tout en respectant toujours les normes strictes établies par le championnat.

"Les week-ends consécutifs demandent à notre équipe de se montrer plus flexible. Par exemple, lorsqu'il a fallu quitter la République tchèque et prendre la route pour le Grand Prix d'Autriche, les premiers camions étaient prêts à partir dès le dimanche soir", explique Robert Berenguer. "Nous devions avoir une équipe sur place en Autriche le lundi matin et nous avions donc des effectifs qui travaillaient sur les deux sites, au rangement et au chargement d'un côté, et au déchargement de l'autre."

Le deuxième défi hors normes du calendrier MotoGP™ a consisté à transporter tous les équipements depuis une course européenne vers un événement d'endurance de l'autre côté du globe. C'est ce qui est arrivé quand le Grand prix d'Aragon en Espagne a été suivi par l'événement MotoGP™ sur le circuit de Motegi, ce qui a nécessité le transport par avion du matériel jusqu'au Japon.

"Les manifestations européennes ne posent pas de vrai problème, mais dans le cas du Grand prix d'Aragon, nous avons dû emporter non seulement notre matériel, mais aussi les équipements des équipes au Japon", explique Robert Berenguer. "De 15 camions, on pouvait monter à 50. Les camions ne sont pas utilisés de la même façon en raison des problématiques liées au passage d'une course européenne à un événement non-européen."

Pour relever le défi que constituait ce chargement supplémentaire, Yale a fourni au championnat deux fois plus de chariots élévateurs qu'à l'accoutumée pour l'événement espagnol, afin que ce calendrier serré puisse être respecté.

"Nous avons utilisé deux fois plus de chariots élévateurs le dimanche soir, parce que nous devions assurer tout le travail habituel, mais aussi apporter des caisses vides aux équipes pour qu'elles y rangent leur matériel, qui serait récupéré le lendemain", explique Robert Berenguer.

"Dans ce genre d'événement, le temps est capital, surtout lorsqu’on transporte le matériel d'autres équipes qui ont toutes besoin de leurs équipements en même temps", ajoute-t-il .

Aider les équipes à rester en piste

Les chariots élévateurs ne subviennent pas seulement aux besoins de Dorna ; les équipes elles-mêmes ont besoin d'aide pour transporter leurs infrastructures autour du paddock.

Le matériel des équipes est sans doute le plus précieux. Le carburant, les pneumatiques et mêmes les motos doivent être amenés prudemment jusqu'aux garages. Chaque chose a sa place, méticuleusement prévue à l'avance, sans quoi le pilote ou l'équipe pourrait courir à la catastrophe si un élément vital ne se trouvait pas exactement au bon endroit au bon moment.

Pendant une course, chaque équipe utilise beaucoup de pneumatiques ; jusqu'à 36 pneumatiques par pilote pendant un week-end de course, en fonction de la météo et des résultats du pilote lors des qualifications. Les chariots élévateurs Yale avaient la responsabilité d'amener régulièrement et en toute sécurité ces pneus pluie ou slick au garage de chaque équipe pendant les week-ends de course.

La recette du succès pour que ces motos réglées avec précision tournent au meilleur de leur potentiel réside également dans un carburant spécialisé, qui doit être acheminé autour du paddock par les chariots élévateurs Yale. C'est avec une grande rigueur et de non moins grandes précautions que les opérateurs se sont occupés de cette dangereuse charge. Dans un paddock bouillonnant d'activité, attention et vigilance extrême sont toujours de mise. Sans la livraison dans les temps et en toute sécurité du carburant, les motos n'auraient même pas pu atteindre la piste !

Un succès qui repose sur la fiabilité

Le partenariat qui unit Yale et MotoGP™ a apporté sa pierre à l'édifice du monde trépidant de la course moto. Les deux partenaires ont travaillé main dans la main, afin d'offrir un championnat productif et réussi.

Robert Berenguer se félicite : "Grâce à des chariots fiables, sur lesquels les équipes et nous-mêmes avons pu compter, nous avons réussi à offrir aux fans un événement de grande qualité". "Un week-end de course MotoGP™ demande beaucoup de travail en coulisse, depuis la construction et les équipements du stand de contrôle jusqu'au ravitaillement des motos pour la course. Tout doit tourner comme une horloge et nous tenons absolument à ce que les équipements que nous utilisons pour offrir cette précision correspondent au niveau de nos attentes. Avoir Yale dans notre équipe, c'est disposer d'outils familiers où que nous nous trouvions, des outils dont nous savons qu'ils feront leur travail de manière efficace et dans les temps."

Pour en savoir plus sur la gamme complète d'équipements de manutention de Yale, rendez-vous sur www.yale.com.