Press Releases

La robotique Yale vise la pertinence financière et opérationnelle

 Lien permanent   Toutes les contributions
  • Les équipements de manutention robotisés Yale® peuvent fonctionner sans aucune infrastructure additionnelle et ne sont pas limités à des itinéraires fixes.
  • Au cœur de cette solution Yale se trouve la technologie Balyo, la meilleure technologie de navigation par géoguidage de l'industrie.
  • Combinéà des systèmes télématiques tels que Yale Vision, les équipements de manutention robotisés offrent une visibilité sans égale sur l'ensemble des processus et sur chaque chariot.
Yale Robotics - Delivering ROI-page-imageComment les sites peuvent-ils augmenter la productivité tout en réduisant les coûts? C'est depuis toujours une question récurrente dans le domaine de la manutention. Pour de nombreuses applications logistiques, l'introduction de la robotique offre un retour sur investissement intéressant.

«L'Industrie 4.0 évolue rapidement, de même que les technologies sur lesquelles elle repose. Les équipements de manutention robotisés Yale peuvent fonctionner sans aucune infrastructure additionnelle et ne sont pas tenus de suivre des itinéraires fixes, offrant ainsi d'énormes avancées en termes de flexibilité, de facilité d'utilisation et de productivité»explique Ron Farr, Warehouse Solutions Manager chez Yale.

À l'heure où la concurrence s'intensifie, les entreprises ne peuvent pas se permettre des investissements qui ne soient pas pratiques. Il est donc crucial de faire de ces bénéfices théoriques une réalité tangible.

Temps de fonctionnement accru et meilleure productivité

La chaîne d'approvisionnement est de plusen plus contrainte d'en faire toujours plus, en moins de temps et avec moins de moyens. La multiplication du nombre d'unités de gestion de stock (UGS) et la volonté de livrer plus rapidement ont défini une nouvelle "référence": les services autrefois considérés comme des privilèges, comme la livraison gratuite en deux jours, font aujourd'hui partie des attentes pour toute commande.

Ces attentes sont à l'origine d'une évolution radicale des applications logistiques pour lesquelles les délais de livraison plus courts constituent un des principaux facteurs conduisant à la restructuration d'un entrepôt. Dans ce contexte, les entreprises ne tolèrent aucun temps d'arrêt et même des interruptions minimes peuvent avoir des conséquences financières graves.

«L"automatisation est une solution fiable pour réduire les risques de temps d'arrêt et de retards imprévus. Un chariot robotisé fonctionne en continu 24h/24, 7j/7 et n'est à l'arrêt que pour la mise en charge de la batterie. Les chariots robotisés peuvent être équipés de batteries LTO (lithium-oxyde de titanate), qui peuvent faire l'objet d'un biberonnage très rapide, sachant qu'un chargeur peut alimenter jusqu'à cinq chariots.

Les solutions robotiques Yale respectent les limitations de vitesse et réagissent bien et rapidement aux obstacles inattendus, réduisant les temps d'immobilisation potentiels liés aux chocs ou aux interruptions et améliorant à terme la longévité des équipements» ajoute Ron Farr.

Planification et ajustement efficaces des itinéraires

Dans les entrepôts, les équipements de manutention automatisés ont toujours été spécifiques, complexes et inévitablement coûteux, à la fois en termes d'acquisition et d'installation, avecdes solutions manquant cruellement de souplesse pour s'adapter aux extensions et aux reconfigurations. La technologie de navigation par géoguidage Balyo, la plus avancée de l'industrie, est au cœur de la solution Yale: elle permet aux chariots robotisés Yale de se démarquer clairement des véhicules autoguidés traditionnels proposés sur le marché. N'ayant besoin d'aucune infrastructure dédiée, les chariots peuvent fonctionner de façon autonome sans fils, ni aimants ni réflecteurs. Cette solution Yale est entièrement connectée à l'environnement du client et peut être intégrée rapidement et facilement dans les processus en place.

«Après avoir consulté nos clients, nous nous sommes rendu compte que l'installation d'une infrastructure dédiée constituait un obstacle majeur à l'introduction de la robotique dans les entrepôts et sur les lignes de production. Le déploiement de solutions robotisées Yale commence en faisant parcourir les locaux au chariot, afin qu'il élabore une carte et apprenne les principaux itinéraires, localise les allées de stockage et découvre les autres caractéristiques des lieux. Les chariots robotisés Yale dotés de la technologie de navigation par géoguidage Driven by Balyo s'appuient sur les éléments structurels existants, tels que murs ou rayonnages, pour établir une carte du site et leur permettre de se positionner et naviguer de façon autonome en temps réel sans avoir besoin d'aucune infrastructure physique.

Cette technologie innovante permet à l'équipement de définir les itinéraires les plus efficaces et de s'adapter à l'évolution des stocks et des flux de travail. En outre, elle permet de supprimer quasiment la maintenance structurelle quotidienne des fils, des réflecteurs et des aimants. Même si la configuration du site change légèrement et si certainspoints de référence sont déplacés ou enlevés, l'équipement robotisé peut continuer à naviguer en exploitant les caractéristiques restantes, ce qui donne beaucoup plus de souplesse aux opérations»précise Ron Farr.

Réduction du turnover et du temps de formation

En raison du turnover élevé du personnel des entrepôts et des coûts à engager pour pourvoir les postes devenus vacants, les sites sont en permanence sous pression. De plus, alors que les durées de formation varient d'un nouvel employé à l'autre,une chose reste immuable: former des employés expérimentés ou non qualifiés coûtent cher.

La mise en place d'équipements robotisés ne réduit pas les emplois à forte valeur ajoutée desopérateurs. Au contraire, le recours à des solutions automatisées peutaider les responsables à remédier à la pénurie de main-d’œuvre et à modérer le turnover du personnel en libérant les employés afin qu'ils puissent être affectés à des emplois plus intéressants et plus motivant.

«Les chariots robotisés permettent aux centres logistiques d'accomplir des tâches répétitives, telles que déplacer des palettes, charger et décharger, de façon plus rentable, tout en économisant un temps précieux et de l'argent. À titre d'exemple, le chariot préparateur de commandes au sol Yale identifie et livre la bonne palette au bon endroit, en s'aidant de son lecteur à code à barres, ce qui permet aux employés de se concentrer rapidement sur la préparation et le conditionnement des commandes.

Cette interconnectivité s'étend aussi à l'ensembledes infrastructures de l'entrepôt. En effet, les capteurs sur les courroies des convoyeurs sont à même de détecter les palettes à la fin de la ligne et font appel à la solution robotisée pour collecter la palette et la transporter vers son prochain emplacement»indique Ron Farr.

Gestion du chariot en temps réel

Qu'il s'agisse de planifier la main-d’œuvre, d'optimiser l'utilisation et la maintenance du parc ou de créer un flux de stocks idéal, les données peuvent permettre des économies de coûts et ouvrir la voie à d'énormes avantages concurrentiels. Combinéà des systèmes télématiques, tels que Yale Vision, les équipements de manutention robotisés offrent une visibilité sans égale sur l'ensemble des processus et sur chaque chariot, ce qui permet des ajustements et une optimisation en continu en fonction de l'utilisation, de l'engorgement, de la maintenance et d'autres données.

Les chariots robotisés Yale s'intègrent pleinement dans les systèmes de gestion d'entrepôt (WMS) ou dans les systèmes de planification des ressources d'entreprise (ERP) existants et permettent de relier des points de données et d'effectuer des ajustements en temps réel. Il est possible de surveiller la circulation, d'affecter des ordres à un chariot précis et d'interagir avec des équipements tels que des portes automatiques ou des convoyeurs. Tous les chariots robotisés Yale peuvent fonctionner en deux modes, ce qui signifie qu'ils peuvent être utilisés en mode manuel sur simple pression d'un bouton: les opérateurs peuvent ainsi effectuer des tâches non automatisées sans devoir recourir à un autre équipement.

La gamme de chariots robotisés Yale ouvre de nouvelles perspectives

Sur la base des équipements manuels existants, Yale propose deux autres modèles robotisés qui viennent s'ajouter au chariot préparateur de commandes au sol MO25. Le tracteur de remorquage robotisé MO50-70T et le gerbeur en porte-à-faux MC10-15 Yale conviennent à un large éventail d'applications. Et ils offrent la familiarité, la fiabilité et la durabilité qui font la réputation de la marque Yale.

«Nos experts ont étudié dans les détails comment rendre la robotique aussi économique et productive que possible pour les tâches de manutention. Les solutions robotisées Yale sont applicables aussi bien à un chariot unique qu'à un grand parc et, à l'ère de l'Industrie 4.0, la robotique Yale peut ouvrir l'automatisation à de nombreuses entreprises qui étaient incapables de l'envisager dans d'autres cycles itératifs»conclut Ron Farr.