Press Releases

Solutions robotique Yale : pour un travail à l'unisson

 Lien permanent   Toutes les contributions
  • Les solutions robotiques sophistiquées proposées par Yale Europe Materials Handling peuvent s'adapter aux évolutions de leur environnement.
  • Tous les modèles de la gamme de chariots robotisés Yale peuvent être reliés à un système de gestion d'entrepôt et disposent d'une interface à écran tactile qui permet de donner des instructions au robot.
  • Les solutions de robotique Yale permettent également un fonctionnement en mode manuel par simple pression d'un bouton.

Integrated-lithium-ion-truck-mainRobots et humains travaillant de concert, est-ce la main-d'œuvre de demain ? Ou est-ce déjà une réalité ? Dans le secteur de la manutention, c'est déjà possible.

« Beaucoup de gens pourraient croire que les robots logistiques n'en sont qu'à leurs balbutiements », explique Ron Farr, Warehouse Solutions Manager chez Yale.

« Chez Yale, nous avons associé nos connaissances technologiques et logicielles pour proposer des solutions de robotique sophistiquées capables de s'adapter aux évolutions de leur environnement, qui offrent une plus grande flexibilité que les solutions nécessitant une infrastructure de navigation dédiée. »

Interaction du robot avec son environnement

Le gerbeur en porte-à-faux robotisé MC-10-15 YaleⓇ peut interargir avec des palettes et y accéder en hauteur, par exemple sur des tapis roulants ou des deuxièmes ou troisièmes rayonnages, jusqu'à une hauteur de 1,8 m. Le laser avant permet au robot de détecter la palette et le lecteur de codes-barres identifie la bonne palette pour répondre à l'instruction.

« Les robots Yale, dotés de la technologie de navigation par géoguidage Driven by Balyo, sont équipés d'une technologie avancée de détection des obstacles qui leur permet de réagir à la situation », précise Ron Farr. « Dès l'instant où le robot a détecté quelque chose devant lui, il sait réguler sa vitesse de manière fluide et efficace pour minimiser les arrêts et les chocs. Il ralentit jusqu'à un arrêt complet si nécessaire. »

Un scanner arrière supplémentaire est prévu pour les cas où le gerbeur en porte-à-faux se déplace fourches en tête. Un rideau laser permet une détection supplémentaire des obstacles au-dessus du niveau du sol, tandis que des lasers latéraux assurent une couverture complète à 360 degrés à tout moment.

« Le robot informe également les personnes travaillant dans l'environnement de son état de fonctionnement, en émettant un avertissement sonore et un projecteur à lumière bleue à LED au sol lorsqu'il est en mouvement. Un feu monté à la hauteur des yeux clignote si le chariot est sur le point de tourner, et il clignote plus rapidement lorsque le chariot effectue un virage », poursuit Ron Farr.

Facilité de communication

Tous les modèles de la gamme de chariots robotisés Yale, qui comprend le tracteur de remorquage robotisé MO50-70T et le chariot préparateur de commandes au sol MO10-25, disposent d'une interface à écran tactile qui permet de donner des instructions au robot. Ils peuvent être utilisés en mode manuel d'un simple appui sur un bouton pour réaliser des tâches en dehors des paramètres pré-programmés du chariot.

Les opérateurs logistiques peuvent interagir avec le robot grâce à la gestion du chariot en temps réel. Le logiciel peut s'intégrer dans les systèmes de planification des ressources d'entreprise (ERP) et dans les systèmes de gestion d'entrepôt (WMS).

« Le logiciel peut servir à affecter des tâches à des chariots spécifiques et est utilisé pour contrôler le flux du trafic. Les solutions de robotique peuvent être reliées à d'autres équipements de l'entrepôt. Les tapis roulants peuvent par exemple appeler le robot pour retirer un produit. Les alarmes incendie peuvent "dire" au chariot de s'arrêter dans une zone sûre ne gênant pas la sortie des piétons », explique encore Ron Farr.

« Les responsables d'entrepôts peuvent programmer la mise en charge des robots, ce qui permet de bénéficier des tarifs de nuit, moins élevés. Les chariots robotisés peuvent être mis en charge à tour de rôle, au lieu d'arriver tous à l'heure du déjeuner. Cela peut contribuer à la réduction des coûts de fonctionnement et à l'optimisation de la maintenance du chariot, car ces sont des éléments qu'on peut prévoir. »

Réduction du temps de formation

La formation de nouveaux employés peut prendre du temps. Mais en intégrant des solutions de robotique dans des applications, les entreprises peuvent réduire le temps qu'il faut à ces nouveaux employés pour devenir opérationnels.

L'adoption de solutions automatisées peut aider les sites à simplifier les tâches dévolues aux employés et à favoriser un environnement collaboratif. Par exemple, dans les flux de travail consistant à amener la marchandise à l'opérateur, les employés peuvent se concentrer rapidement sur une collecte et un conditionnement des commandes à partir des articles que la solution de robotique leur apporte. Le tracteur de remorquage robotisé MO50-70T Yale est destiné au transport horizontal sur courtes et longues distances et apporte des articles individuels regroupés aux employés qui en font la demande.

L'interconnectivité s'étend aussi à l'ensemble des infrastructures. Les capteurs des tapis roulants peuvent servir à détecter les palettes à la fin de la ligne et appeler la solution de robotique pour collecter la palette et la transporter vers son prochain emplacement.

Les chariots robotisés constituent la solution idéale pour accomplir des tâches répétitives telles que les déplacements de palettes dans un entrepôt et les opérations de chargement et déchargement. Le chariot préparateur de commandes au sol MO25 assure un transfert économique et un flux régulier, soutenu et constant, assurant le réapprovisionnement des stocks et le transport des marchandises.

« La robotique permet de libérer les employés pour qu'ils puissent effectuer des tâches que les humains exécutent mieux que les robots », souligne Ron Farr. « Quand on dispose de robots travaillant aux côtés d'humains, on exploite pleinement les points forts des deux pour rendre plus efficaces les tâches répétitives, mais aussi les fonctions à valeur ajoutée plus complexes. Cela peut également ouvrir de nouvelles possibilités aux personnes présentant des limites physiques et permettre de les intégrer au processus : les robots peuvent amener les articles des stocks aux préparateurs de commandes et contribuer à la fluidité des opérations. »

« Grâce à des solutions autonomes, il est établi qu'il est possible de faire des économies en accroissant l'efficacité de la main-d'œuvre, en réduisant le turnover du personnel, en allongeant la durée de vie des actifs et en améliorant le rendement. C'est leur souplesse qui en fait définitivement un investissement intelligent. Ces solutions sont conçues pour pouvoir repasser aisément en mode manuel. Elles minimisent les coûts récurrents en cas de modifications mineures des aménagements ainsi que la nécessité de s'adapter à de futures initiatives comme l'Industrie 4.0 », conclut Ron Farr.

Garantes d'un travail à l'unisson, les solutions de robotique sophistiquées Yale sont prêtes à être déployées dans les applications appropriées pour travailler en harmonie avec les humains et booster la productivité.

Suivez Yale en ligne : LinkedInYouTubeFacebookTwitterInstagram