• Kimberly-Clark: Niederbipp en Suisse

    Produire du papier doux est un dur métier

    Kimberly-Clark-main

    Chaleur, humidité, poussière, abrasion... la fabrication du papier à usage domestique n’est pas une mince affaire. Pour maintenir la productivité, il est essentiel de disposer d’équipements qui peuvent travailler sans discontinuer dans un tel environnement. L’usine Kimberly-Clark, en Suisse, ne fait confiance qu’aux chariots fournis par le concessionnaire Yale® Avesco. Des chariots élévateurs pour applications ardues aux transpalettes à plate-forme, les équipements Yale qui opèrent sur ce site sont à pied d’oeuvre 24 heures sur 24 et ne cessent d’impressionner par leur ergonomie et leur fiabilité.

    Et pourtant, Andreas Nussbaum ne se laisse pas facilement impressionner. À Niederbipp, le directeur d’usine de ce site Kimberly-Clark a vu défiler de nombreux fournisseurs d’équipements de manutention. Presque toutes les marques ont tenté, à un moment ou à un autre, de prouver leur efficacité dans cette fabrique de papier suisse. Depuis six ans, cette usine qui fabrique des produits d’hygiène Kleenex® et Hakle® utilise exclusivement des chariots Yale. De l’avis d’Andreas Nussbaum, c’est ainsi que les choses doivent rester : en effet, tout comme les 47 autres caristes, il apprécie la longévité des équipements.

    «Ces chariots sont robuste et peu endommagé malgré l’environnement de travail», explique-t-il.

    42 000 employés, 175 pays et des marques telles que Huggies® et Kleenex® font de Kimberly-Clark le numéro un mondial des de papier à usage domestique. Les 320 employés Kimberly-Clark du site de Niederbipp, dans le canton suisse de Berne, travaillent essentiellement pour le marché local. La production du papier n’est pas aussi simple : il fait très chaud, c’est humide, il y a de la poussière partout et la production tourne 24 heures sur 24. «Notre environnement de travail exige beaucoup des chariots qui opèrent dans notre usine», confie Andreas Nussbaum. En même temps, il faut déplacer de grandes quantités : les machines de traitement du papier ont un appétit insatiable et réclament des déchets de papier et de la cellulose, les deux matières premières principalement utilisées pour la fabrication du papier.

    Chez Kimberly-Clark, le parc de 23 chariots Yale travaille donc sans relâche : six chariots élévateurs à moteur diesel, du modèle GDP35VX au modèle GDP60VX, opèrent dans la zone extérieure dans un flux ininterrompu de matières premières. Cinq chariots électriques sont utilisés pour la logistique dans les entrepôts. Tous ont des durées de vie impressionnantes. Les chariots ERP16/18 de la série VF ont déjà tourné plus de 8000 heures depuis cinq ans et un chariot GDP35VX affiche 14 750 heures au compteur en à peine 65 mois. «Ces chariots sont utilisés de manière intensive et aussi pendant de longues heures de fonctionnement», précise Andreas Nussbaum.

    Adapté à l’application

    +

    Andreas Nussbaum se rappelle comment Avesco a su concevoir la formule gagnante: d’une part des chariots fiables et ergonomiques de marque Yale et d’autre part un contrat de location à long terme sur cinq ans, avec une option de chariots de remplacement une fois cette période écoulée. Avesco s’est engagé auprès de Kimberly-Clark sur un niveau de service et selon Andreas Nussbaum, c’est un engagement que le concessionnaire a honoré à la lettre. Des techniciens de maintenance sont disponibles rapidement et les chariots deremplacement sont généralement fournis le jour même.

    Chez Kimberly-Clark, la direction générale a apprécié la manière dont Avesco et Yale ont su adapter les équipements aux besoins spécifiques de l’usine. Par exemple, les systèmes de post-traitement des gaz d’échappement des chariots diesel ont été dotés d’un film de protection thermique permettant d’éviter tout risque d’incendie. De plus, le circuit hydraulique et le système de refroidissement par eau sont équipés de refroidisseurs supplémentaires, afin d’affronter cet environnement hostile. Deux chariots élévateurs électriques sont dotés de pinces à balles et l’un des chariots pour applications ardues a même été équipé de cisailles pour couper le fil de fer des balles de déchets de papier. «Le mot ‘impossible’ ne fait pas partie du vocabulaire du concessionnaire. Je trouve que c’est un très bon concessionnaire», affirme Andreas Nussbaum, qui apprécie également de pouvoir parler avec franchise et ouvertement avec Avesco.

    «On peut donner son avis sans tourner autour du pot», poursuit-il. Cette affirmation s’applique certes à Kimberly-Clark, qui peut exprimer tout besoin de maintenance, mais aussi à Avesco, qui peut conseiller à Kimberly-Clark de planifier la prochaine formation cariste. Deux fois par an, fournisseur et client s’assoient autour d’une table et font le point des heures travaillées, des dommages et des conditions générales. Un autre élément positif pour Kimberly-Clark est l’interlocuteur unique qu’Avesco met à sa disposition : quelqu’un qui a commencé sa carrière comme mécanicien et qui connaît parfaitement l’activité.

    Les opérateurs de Kimberly-Clark eux aussi se répandent en louanges sur les équipements Yale. René Känzig conduit des chariots chez Kimberly-Clark depuis 1989. Il apprécie particulièrement le fait de pouvoir commander toutes les fonctions du chariot depuis sa seule main droite, grâce aux mini-leviers AccuTouchTM. Le siège à suspension pneumatique améliore son confort de travail, surtout pendant les cycles longs et la climatisation lui permet de travailler en fermant les fenêtres de la cabine. Encore un plus et non des moindres, la radio, qui adoucit un peu ses conditions de travail et celles de ses collègues.

    Un partenariat durable

    +

    En avril 2018, Kimberly-Clark et Avesco ont fêté un jalon dans leur partenariat. À l’issue du contrat de location en cours, qui aura duré cinq ans et demi, Avesco a livré 13 chariots neufs. Pour marquer cette occasion d’une pierre blanche, Avesco a offert à Kimberly-Clark une clé symbolique, artistiquement fabriquée par un boulanger local. Gageons que cette clé comestible – au contraire des autres livraisons d’Avesco – n’aura pas une durée de vie très longue !

    Ces chariots sont robuste et peu endommagé malgré l’environnement de travail.
    Andreas Nussbaum - le directeur d’usine de ce site Kimberly-Clark